engorgement et mastite

Engorgement et mastite: c’est quoi et comment les éviter?

Une partie de votre sein (si ce n’est le sein entier) est dure ? Peut-être rouge et chaude ? Cette zone est douloureuse ? Vous savez donc de quoi je parle…

Vous l’avez deviné, il s’agit bien d’un engorgement.

Oui, je sais bien que pour celles qui en ont eu, ce mot ne fait certainement pas partie de leurs plus beaux souvenirs de maman allaitante !

Et pour cause…

Mais c’est un problème que je rencontre fréquemment dans ma pratique de marraine d’allaitement et je voudrais ici vous y apporter mon éclairage.

Pour commencer, qu’est-ce-que c’est qu’un engorgement ?

Généralement, c’est la conséquence de canaux galactophores mal vidés, pas assez drainés. Le lait s’accumule dans le sein, et stagne dans les petites unités de stockage appelés « acinus » rassemblés en grappe (numéro 3).

Imaginez une grappe de raisin avec de nombreux grains gorgés de jus.

Cette accumulation est la cause de cette tension douloureuse que la maman ressent dans son sein.

 

Il existe de multiples raisons à ce drainage insuffisant et il me parait important de les identifier au risque de faire des engorgements à répétition :

  • Le sein subit une pression : la maman appuie dessus pendant la tétée pour dégager le nez du bébé ou bien son soutien-gorge comporte des baleines qui compriment une partie du sein. Le pan d’une écharpe de portage trop serrée écrase le sein (idem avec la ceinture de sécurité en voiture). Dormir sur le ventre ou avoir son bébé endormi longtemps contre son sein.
  • la maman a une forte lactation et un bébé rapidement rassasié qui ne lui vide pas suffisamment le sein.
  • la succion du bébé n’est pas suffisamment efficace et les seins ne sont pas drainés correctement.
  • un climat stressant autour de la maman qui l’empêche de « laisser sortir son lait » tranquillement. La lactation fonctionne grâce à 2 hormones : la prolactine qui fait produire du lait et l’ocytocine qui permet l’éjection du lait. Or, la sécrétion de cette dernière est intimement liée à l’état émotionnel de la maman.

On sait également que certaines femmes sont plus prédisposées que d’autres à avoir des engorgements.

Il est très important de réagir rapidement, dès qu’on sent les premiers signes d’un engorgement. En effet, un engorgement qui dure risque de se transformer en mastite (anciennement appelée lymphangite).

Une mastite est une inflammation de la glande mammaire et provoque de la fièvre et des symptômes grippaux (frissons, courbatures etc…). Elle est également le signe d’une grande fatigue d’où la nécessité absolue de vous ménager et de vous reposez le plus possible, au lit idéalement.

Donc concrètement, que faire pour se soulager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *