calmer bébé

Quand notre respiration devient un « outil ».

Votre bébé est agité, nerveux ou encore pleure depuis un moment. Vous n’arrivez à le calmer et vous avez tout essayé sans résultat.
Mais, pensez-vous vraiment avoir TOUT essayé ? Et bien, peut-être pas !

Et si je vous parlais d’une technique particulière, que vous pratiquez peut-être déjà instinctivement sans même vous en rendre compte?

Voyons d’abord un peu ce qui se passe au niveau de votre respiration quand vous êtes stressé, ou que vous pleurez. Votre respiration s’accélère, entraînant une accélération du rythme cardiaque. On parle alors d’hyperventilation et cette sensation est plutôt désagréable. Or, en respirant profondément, on arrive à ralentir ce rythme et à revenir au calme.

Nous, les adultes, savons le faire. Mais qu’en est-il des bébés ?C’est en effet nettement plus compliqué pour eux.

Et c’est là que vous, parents, intervenez !

Vous allez utiliser votre propre respiration au travers de vos mains posées sur votre bébé, sur son ventre, son dos, ou encore ses jambes. Et vous allez vous concentrer sur votre inspiration et expiration, en pratiquant ce qu’on appelle la respiration ventrale ou abdominale.

Vous inspirez par le nez en gonflant votre ventre et vous expirez par la bouche, le plus longtemps possible, en rentrant votre ventre. Ne pensez pas à vos mains.

Inspirez, expirez, inspirez, expirez…
Vous vous détendez ? Très bien !

Vos mains se soulèvent-elles légèrement et s’abaissent-elles en pesant lourdement sur votre bébé ? Très bien aussi !

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »17″]Imaginez la sensation de bien-être et de détente se communiquant à votre bébé à travers vos mains.[/pullquote]

Vimala McClure (Le Massage des bébés, Bien-être et harmonie dans la relation parents-enfants).

Maintenant, regardez votre bébé, essayez d’établir un contact visuel avec lui, tout en continuant à respirer profondément.

Au bout de quelques minutes, vous allez vous apercevoir que votre enfant, aidé par le rythme de vos mains, commence à ralentir sa respiration en la calant sur la vôtre, pour finir petit à petit par se calmer.

Vous pouvez faire la même chose avec votre bébé dans les bras, son ventre collé contre votre poitrine, en essayant de l’envelopper le plus possible. On parle alors de contenir son bébé.

En version pour enfant plus grand, je suis tombée sur un petit article qui parle de « respiration koala ».

Pour couronner le tout, respirer de la sorte vous aidera, vous parents, à ne pas vous sentir trop anxieux voire excédés (la fatigue n’aidant pas malheureusement) pendant la crise de votre bébé.

Et on sait bien qu’un parent calme est plus à même de calmer son enfant qu’un parent stressé. 
Réciprocité intéressante, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *